Linux, Base de données Postgresql, développement, Internet, emailing et déliverabilité.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

HipHop pour PHP


hiphop for phpA peine annoncé, qu'il y a, déjà, beaucoup de discussions lancées autour de la libération en open source de HipHop pour PHP, par l'équipe de développement de Facebook. Cette nouvelle technologie convertit le système natif de production de PHP, en prenant le code PHP, pour le convertit en code C++. Il crée un fichier binaire complet qui peut être exécuté sur un serveur en mode natif. Facebook annonce améliorer jusqu'à 50% les performances d'exécution finale. Leur méthode représente une évolution radicale dans la réflexion sur les langages de script comme PHP.

Assurément, beaucoup de gens vont réfléchir à comment cela pourrait leur être profitable. Mais qui va véritablement profiter de ce système ?

Qui va en profiter ?

Il y a beaucoup d'avantages pour les sociétés qui produisent des applications web à grande échelle en PHP. La possibilité de convertir du code PHP en autre chose, qui plus est, plus efficace, sans avoir à recycler leurs développeurs réduiront finalement la charge des serveurs et les coûts de déploiement. En particulier, tout ceux qui, aujourd'hui, exploitent plus de deux serveurs pour une application web. L'importance des trafics web, et les charges machines sont aujourd'hui, surtout dans les applications objets à lourds frameworks, une charge de plus en plus importante. Avec une amélioration de 50% des performances, on peut facilement imaginer utiliser moins de serveurs, même si pour des raisons de sécurisation, une redondance sera toujours nécessaire. Les sociétés qui distribuent des applications natives en PHP, pourront aussi profiter de cette technologie. Cela va ainsi leur permettre de déployer une application web dans un format compilé et donc pleinement sécurisé, et réduire, de façon radicale, les risques de détournements liés au langage en script.

Qui ne va pas en profiter ?

Malgré tous ces avantages, il demeure un groupe important de développeurs PHP qui ne bénéficieront pas des avantages de cette technologie. En fait, la grande majorité des développeurs PHP, qui ne produisent que des petits sites, ne nécessitant qu'un serveur web et avec un faible trafic. Beaucoup de sites fonctionnent sur des machines partagées, ou des sites qui ont plusieurs services sur un même serveur. Étant donné qu'HipHop permet de faire fonctionner une application web à la fois (sur un seul serveur web), il est impossible pour le moment de faire fonctionner plus d'un site internet sur un serveur. Ce n'est évidemment pas optimal pour la plupart des applications PHP en production à ce jour, et cela en limitera donc l'utilisation.

De plus, les premiers utilisateurs de PHP v5.3 ne seront pas en mesure d'utiliser HipHop dans l'immédiat, car actuellement il supporte uniquement PHP dans sa version 5.2; la majorité des développements de Facebook sont écrits dans cette version de PHP. Même si dans le futur un portage sera surement proposé pour cette nouvelle version, il est important de prendre en compte que les évolutions de PHP ne seront pas exploitables tant qu'HipHop ne suivra pas un planning de développement très proche de celui de l'équipe de PHP. Cela engendrera forcément de nombreuses frustrations pour certains développeurs. Ces derniers étant souvent limités par les évolutions des distributions stables, des validations de versions de production et les tests de régressions associés.

Conclusion

HipHop est un projet impressionnant, il va certainement changer la méthode d'exploitation et de développement de certaines applications PHP. Il n'en demeure pas moins qu'il faut voir que cet outil est avant tout développé pour Facebook et son utilisation interne. Quid de ses futures évolutions, quid de potentiels concurrents qui pourraient rapidement voir le jour, en tous cas cela laisse supposer de belles évolutions autour de PHP dans les mois qui viennent.

Mise à jour du 21/02/2010 : Facebook vient de mettre à disposition HipHop pour PHP sur Github.

Partager

  • Favories


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.footcow.com/index.php/trackback/89

Fil des commentaires de ce billet