Si vous êtes un professionnel de l'email marketing vous ne savez que trop quelles sont les réalités de la mise en Spam de vos emails par les destinataires. Peu importe la pertinence du contenu de vos emails, ou de votre politique stricte d'optin, à un certain moment un ou plusieurs destinataires frappera le bouton "Ceci est un Spam" et par conséquent déposera une sorte de plainte contre vous. Chez les principaux webmail du moment il est très facile pour les destinataires de cliquer sur ce bouton, la plupart le comprennent comme un bouton de désabonnement. Ils peuvent l'utiliser quand ils ne font pas confiance à l'expéditeur, ou ils peuvent l'utiliser car il est plus facile à trouver que votre lien de désabonnement dans votre email.

Ces plaintes sont, hélas très négatives pour votre réputation. Si vous en obtenez un volume conséquent elles peuvent influer négativement votre déliverabilité. Vous empêchant d'arriver dans la boite de réception, voir de même dans le dossier de courrier indésirable de vos destinataires.

C'est donc ici que les boucles de rétroaction entrent en jeu.