Footcow Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 3 septembre 2010

Arrêtez moi ces répondeurs d'email

Qui, suite à l'envoi d'un email, n'a pas reçu une réponse automatique indiquant que le destinataire est en congé ou, en tous cas, ne lira pas votre email avant quelques jours ? Un simple répondeur automatique vous retournant une réponse systématique à chacun de vos envois. Je ne dénigre pas le fait que cette information peut-être utile, et permet en effet de savoir que la réponse, tant attendue, ne vous parviendra pas dans le délais escompté. Mais, hélas, sans vous en rendre compte, vous prenez un gros risque à brancher ce type de système sur votre boite email.

Lire la suite...

lundi, 23 novembre 2009

Emailing: Supprimer les inactifs !


Comme je l'ai indiqué dans mon précédent billet, l'activité des utilisateurs devient un point clé des règles de gestion des principaux webmails. Bientôt, les expéditeurs dont les messages seront ouverts et cliqués, auront une meilleure diffusion dans les boîtes de réception que ceux dont les messages sont supprimés sans ouverture, signalés comme spam, ou laissés à l'abandon dans la boîte de réception. D'un autre côté, avoir une grande partie des abonnés inactifs ou ne répondant pas, peut nuire à la réputation de l'expéditeur, ce que de nombreux FAI considèrent aujourd'hui, lorsqu'il s'agit de décider s'il y a lieu de délivrer vos messages, les supprimer ou les placer directement vers le dossier des indésirables. Vous savez déjà, probablement, que les plaintes pour spam et les hard bounces endommagent votre réputation d'expéditeur et réduisent la déliverabilité. Écrire de façon répétée à des inactifs ou des adresses email abandonnées constitue une menace plus insidieuse.

Lire la suite...

vendredi, 23 octobre 2009

Les ouvertures d'emails en hausse de 18% au 2ème trimestre par rapport à 2008


Le taux d'ouvertures des campagnes d'email marketing ont augmenté de 18,2% sur l'année glissante pour le deuxième trimestre, selon un rapport établi par Epsilon qui a été publié le 6 octobre. C'est la 4ème année consécutive que le taux d'ouverture augmente.

Lire la suite...

mercredi, 21 octobre 2009

Les nouvelles règles de la déliverabilité


Faire en sorte que les emails arrivent bien dans la boîte de réception demeure l'une des plus grandes préoccupations de la plupart des sociétés. C'est la logique même, puisqu'un email qui n'arrive pas à destination de l'abonné ne risque pas de produire un quelconque retour. Cela ne changera pas de sitôt, et franchement, cela semble de plus en plus difficile, tant que les fournisseurs de services Internet (FAI) essayeront d'optimiser les actions possibles pour leurs clients dans leur boîte de réception. La façon dont les FAI gèrent le courrier électronique entrant est définitivement confrontée à une mutation. Ce changement donne de plus en plus d'importance à la réputation. Les expéditeurs sont donc tenus de fournir un contenu de plus en plus attrayant pour les abonnés.

Lire la suite...

lundi, 2 mars 2009

Revenir aux basiques : vos emails en texte brut.

Avec les nouveaux média, la popularité d'Internet, le format HTML fait légion dans l'emailing. Parler de vouloir rédiger un email en mode texte peut faire sourire, nous remémorer les reliques du net avec Usenet, ou encore les BBS (Bulletin Board System pour les jeunes qui n'auraient pas connu, une communication uniquement en mode texte). Mais bien au contraire, les emails en texte sont bien plus importants que jamais, maintenant que le HTML est en butte aux attaques par blocage des images, les rendus différents selon les plateformes, et les filtres anti-spam agressifs qui ciblent les formatages incorrectes, la taille des messages ou les ratios entre images et texte. Souvent, les messages en texte brut ne font plus partis que d'une obligation technologique nécessaire si on veut pouvoir passer sur tous les lecteurs d'email. Les emails sont envoyés au format MIME mutlipart qui va contenir aussi bien la version HTML, qu'une version en texte. Cela permet aux personnes rigoureuses sur la sécurité de ne pas lire la version HTML et donc, de ne prendre aucun des risque potentiels apportés par les emails HTML. Certaines sociétés forcent même les outils de leurs collaborateurs à ne fonctionner que de cette façon. Certaines communications, dont on veut "assurer" la livraison vers les membres devraient toujours être au format texte, comme tous les emails de confirmation d'inscription ou tous les emails transactionnels. Le membre est quasi certain de les recevoir, mais vous vous assurez également une lisibilité de votre communication dans sa mise en forme.

Lire la suite...

dimanche, 1 février 2009

Les bases pour bien concevoir un email

Le contenu d'un email est un problème majeur dans la dure loi de la livraison des emails aujourd'hui plus qu'auparavant. La sagesse populaire dit qu'une bonne réputation de l'expéditeur bat le meilleur des contenu. On dit aussi que le bouton "Ceci est un spam" présent maintenant chez tous les webmails est le garant de la réputation.

Bien que ces idées soient vraies, le contenu demeure important. Ce qui est différent de nos jours, c'est que ce fameux bouton de "rapport de spam" influence également le contenu des filtres. Ainsi, lorsque votre abonné clique sur le bouton "Ceci est un spam", non seulement il se plaint d'un spam, ce qui touche à votre réputation, mais il indique également au gestionnaire de filtres ce qu'il doit faire des vos emails.

Voici comment il fonctionne, en utilisant Spamassassin à titre d'exemple. Spamassassin est un filtre de contenus que les utilisateurs peuvent installer sur leur poste client. Les FAI peuvent également l'utiliser avec d'autres techniques de filtrage. Quand un utilisateur ou un FAI marque un message comme spam, l'information remonte via une extension de Spamassassin, comme Vipul's Razor, qui scanne l'email à la recherche d'une signature (sorte d'empreinte digitale), ou d'indicateurs de spam (mot-clés typiques). Il remonte cette information à une base de données mondiale des spams qui conserve les sources, et les signatures. Comme pour le bouton "Ceci est un spam", un rapport de spam seul n'engendrera pas de blocage permanent de vos messages. Toutefois, le rapport d'un individu est agrégé avec tous les autres utilisateurs. Si suffisamment de filtres ou de personnes marquent votre message comme étant considéré comme un spam et que le logiciel trouve assez de signatures communes, le filtre anti-spam ajustera le contenu de ses règles.

Le résultat ? Très vite, vos messages ne sont plus livrés en raison de leur teneur et de leur réputation.

C'est pourquoi le réel problème du contenu ne se réduit pas à savoir si vous utilisez le mot "gratuit" en lettres capitales, en caractère gras, d'une taille de 20 pixels de haut et en rouge mais bien à qu'est-ce qu'en pense un filtre de contenu. Et le vrai problème est de savoir comment vos lecteurs vont estimer le contenu et comment ils vont réagir à sa lecture.

Lire la suite...

vendredi, 23 janvier 2009

C'est quoi au juste les bounces ?

Dans l'emailing le terme bounce est utilisé pour définir une DSN (Delivery Status Notification). C'est un message électronique envoyé automatiquement par le système de messagerie à l'émetteur original de l'email pour lui signaler un problème de livraison.

Un peu d'histoire; dans les premiers jours de l'email marketing (fin des années 90), un des problème majeur est que peu d'expéditeurs de campagnes d'emailing ont vraiment les moyens de traiter correctement les notifications de non réception des emails, ou les bounces. Il n'y avait pas de véritable raison pour que les ESP fassent d'efforts sur ce sujet, car Il y avait peu, voir pas du tout, de problème de livraison engendrant des bounces. La seule implication d'une gestion correcte des retours engendrait simplement une réduction des listes de destinataires et les gens n'aiment pas voir leurs listes diminuer. De nos jours, un nombre trop important d'emails bouncés engendre généralement un blocage de l'émetteur chez l'ESP, ce que l'on appelle courrament le blacklistage.

Les bounces se classent également en différentes catégories que nous allons étudier de plus près ...

Lire la suite...

mercredi, 21 janvier 2009

Ajouter l'émetteur dans le carnet d'adresse améliore la réception des emails

Chaque fois que l'on parle de l'amélioration de la livraison des emails, on parle généralement des principales questions qui touchent au spam, aux fournisseurs d'accès, à l'optinisation, à l'entretien des listes etc.

Une astuce simple : arriver à faire figurer votre adresse émettrice dans le carnet d'adresses de vos membres.

La façon la plus usuelle de procéder consiste à recommander tout en haut de votre email qu'il serait souhaitable à votre membre d'ajouter l'émetteur dans son carnet d'adresses. Ce n'est pas forcément la meilleure place, mais c'est souvent un emplacement préférable vis à vis de votre communication principale. Malgré tout cela ne suffit pas à obtenir le passage en liste blanche attendu, car c'est bien le rôle du carnet d'adresses. Toutefois, vous pouvez améliorer vos chances d'atteindre cet objectif en seulement quelques étapes.

Lire la suite...

mercredi, 10 décembre 2008

Pourquoi je recois ces emails ?

Je reviens sur un sujet qui commence à devenir de plus en plus pénible sur Internet et qui me tient vraiment à coeur: l'email marketing, et la grande confusion qui règne dans l'esprit de nombreuses personnes sur la notion de l'opt-in. De nombreux intervenants dans le domaine confondent purement et simplement ce terme et surtout l'utilisent comme bon leur semble. Je vais donc faire un point peut-être pas complet sur le sujet, mais essayer de bien vous faire comprendre les différents termes et savoir qui les utilisent et pour quel usage.

Lire la suite...

mercredi, 29 octobre 2008

La dure vie d'un email ...

Il y a encore quelques années, la chaîne de distribution des emails se limitait à quelques étapes. Vous écriviez votre email, cliquiez sur "envoyer", et après quelques transferts, le message était délivré dans la boîte de réception du destinataire comme vous l'aviez composé.

Aujourd'hui, cette chaîne est beaucoup plus complexe. Certaines étapes vont bloquer votre email, d'autres vont l'aider à être délivré. Arriver à envoyer des emails est devenu un véritable problème pour de nombreux expéditeurs de courriers électroniques dont je fais parti dans mon cadre professionnel, je vais donc m'attarder un peu sur mon expérience dans ce domaine que je pratique maintenant depuis une petite dizaine d'années.

En attendant, voici comment la chaîne de livraison s'est allongée au fil des ans, apportant naturellement des difficultés avec chaque nouvelle étape.

Lire la suite...

- page 1 de 2